Outils pour utilisateurs

Outils du site

Panneau latéral

Accès intranet


Dossiers


bty One exploite l'enseigne Balet agriservice
bty One est le distributeur officiel des aliments FORS en Valais (Bas-Valais depuis St-Maurice, Valais Central & Haut-Valais)

 Imprimer  E-mail

Régler les problèmes d'acidose ou d'alcalose

Le régime alimentaire du bétail doit comprendre du fourrage grossier (foin, paille à fibres longues). Lorsque du fourrage acide et humide, du foin et de l'ensilage de mauvaise qualité sont utilisés, le niveau de pH dans le rumen diminue (jusqu'à 5,2-5,5), ce qui entraîne une baisse du rendement laitier, une détérioration de la qualité du lait et un abattage prématuré du bétail.

Une grande quantité d'acide butyrique dans un ensilage s'accumule lorsque l'herbe humide ou contaminée est dominante. La dégradation des protéines se produit, les vaches reçoivent moins d'énergie, l'acide lactique prédomine dans le rumen et le volume du contenu du rumen diminue. L'acidose provoque des conséquences négatives pour la vache: dysfonctionnements dans le mécanisme du proventricule, baisse de la défense immunitaire, indigestion, suppression de la microflore intestinale.

Les substances nocives libérées lors de la mort des bactéries sont transportées par le sang vers les organes internes, provoquant des processus inflammatoires. En raison d'une forte baisse de la glycémie, un syndrome du foie gras et une cétose (résultant de l'extraction du glucose des réserves de graisse) peuvent se développer. Dans l'acidose chronique, il se produit une inflammation des tissus sous la corne du sabot – fourbure – infertilité - piattement.

Une odeur d’ammoniaque ou une odeur écoeurante et persistante dans l’écurie est le signe d'un problème d'acidose ou d'alcalose.
Lors des soins aux sabots, un bon pareur peut (et doit) voir l'un des signes principaux d'attaque de l'acidose: du sang proches des extrémités.

Causes de l'acidose ou de l’alcalose chez les bovins

L'acidose ou alcalose se développe chez les bovins pour les raisons suivantes:

  • l'excès de sucre et d'amidon et manque de protéines dans les aliments pour animaux (pro rata entre la ration et les aliments) ou manque total,
  • l'utilisation d'aliments finement moulus entraîne une réduction du temps de mastication des aliments et une diminution du niveau de pH; trop de fibres brutes non digestibles ont le même effet,
  • l'utilisation de fourrages trop acides, en particulier d'ensilage contenant plus de 2,5% d'acides,
  • un changement brusque dans le menu d'alimentation, sans transition en douceur (< 7 à 10 jours) lors du changement de type d'ensilage, et passage du sec à l’herbe ou ensilage et vis versa,
  • une alimentation de mauvaise qualité (pas assez de bonne fibres ou beaucoup trop de fibres),
  • des carences en protéines, en vitamines et minéraux, un manque de calcium, de phosphore, de cobalt, de sélénium, de magnésium, d'iode, de vitamines des groupes A, D, E entraînent la mort de la microflore bénéfique et une détérioration de la digestion des aliments.

Les principaux symptômes et formes de pathologie

Le plus souvent, des signes d'acidose ou d’alcalose se développent chez les vaches avec une mauvaise préparation des éleveurs pour le vêlage des animaux, une transition brusque vers un régime post-vêlage, une teneur accrue en sucre et en amidon dans les aliments, une carence en fibres structurelles (< 22% ou > 40%). Plus la ration d'aliments est grande, moins le bovin ingérera de fourrage riche en fibres cellulosiques. Pour rappel, la vache est un ruminant.

Acidose aigüe

Une forme aiguë d'acidose se développe avec une augmentation rapide et brutale du volume de concentrés dans le menu de la vache. Si les animaux consomment beaucoup de glucides facilement digestibles, le niveau d'acide lactique dans le rumen augmente considérablement et les valeurs de pH tombent en dessous de 6. Il se manifeste par des symptômes prononcés:

  • diarrhée prolongée,
  • le risque de développer une déshydratation,
  • nécrose de la microflore cicatricielle avec risque d'empoisonnement interne,
  • Marche sur des œufs, balancement à l’étable, infertilité, poils irsutes.

Subacide (subaigu)

La forme subaiguë d'acidose est la plus dangereuse pour les vaches, car elle se manifeste par des signes trop faibles que les agriculteurs inattentifs peuvent ne pas remarquer pendant longtemps: un état général léthargique.

En raison de l'évolution prolongée de l'acidose subaiguë, la vache peut développer des complications telles que l'anorexie, l'atonie du rumen, des troubles respiratoires et du rythme cardiaque.

Permanente (chronique)

La forme chronique d'acidose du rumen se manifeste par les symptômes suivants:

  • comportement indifférent de la vache, absence de réponse aux stimulis,
  • la malnutrition des aliments ou le refus total de nourriture,
  • anémie, léchage d'urine et des parois de l'étable,
  • épisodes de diarrhée, beuses brillantes et avec petites bulles,
  • réduction de la production de lait, baisse de la teneur en matières grasses.

Traitement

  • Une ration doit être riche en bonnes fibre cellulosiques (moyenne 22% CB),
  • Équilibrer le PH du rumen avec l'administration de FORS 2864 Stabilomine afin d'obtenir une bonne ingestion et une bonne rumination,
  • Ajouter à la ration, selon la qualité et les teneurs du fourrage, du FORS 2722 Forsifibres plus, du FORS 2864 Stabilomine, du FORS 2871 Vivoviv avec Biotine et du FORS 2602 Protéique 39%.

Nous offrons les conseils et proposons les produits pour éviter ces problèmes, graves pour la santé des animaux et impactants financièrement pour l'éleveur.
Yves Tinguely - 23.11.2023

public/maladies/acidose-alcalose.txt · Dernière modification: 24.11.2023 de ben